TAP System

(Trail Assistance Propulsion System)

Soyez efficace avec des bâtons !

Présentation

Le TAP System est une technique d’utilisation des bâtons qui permet d’alléger le coureur, ou le marcheur, sur les reliefs montants.

Le matériel

Cette technique utilise des bâtons spécifiques qui possèdent un gantelet comme les skieurs de fond ou les marcheurs nordiques. Pour bénéficier d’une rigidité et d’une légèreté optimale le carbone est préconisé.

Origine

Elle est inspirée de la technique des skieurs de fond qui pratique le skating.

Les avantages

  • L’économie, par le report de charge sur le train supérieur.
  • La performance, suite à un retardement de la fatigue musculaire.
  • Le buste se redresse.
  • Elle permet un gainage et un renforcement plus importants, en sollicitant les muscles du dos (trapèzes, dorsaux, grands dorsaux, grands dentelés, lombaires).
  • On obtient une plus grande homogénéité et coordination entre les membres supérieurs et inférieurs.
  • La cage thoracique s’ouvre, ce qui favorise une meilleure ventilation.
  • Une moindre solicitation sur certains tendons.

Description

C’est un mouvement simultané des deux bras contrairement à la marche nordique qui utilise les bras de manière alternée.
La difficulté réside dans le maintien des placements, dans l’orientation et l’amplitude à respecter.
Il faudra bien sûr un peu de pratique avant de sentir un mouvement naturel et relâché.
L’idée est de créer une assistance aux muscles de la marche et de la course (grâce à la chaine des extenseurs) en sollicitant les dorsaux, les trapèzes, les grands dentelés et les faisceaux postérieurs des deltoïdes.

Cela ne remplace en aucun cas le travail des jambes (fessiers, quadriceps, mollets) mais permet de soulager partiellement la charge qu’ils supportent.

Quand l’utiliser ?
Cette technique peut être utilisée sur différents reliefs montants, du faux plat à la montée bien raide (jusqu’à un certain degré de pente).
Avec l’expérience et la pratique, vous pourrez ainsi l’utiliser dans les parties techniques à condition d’avoir une bonne coordination et une bonne analyse du terrain.
Au début, afin d’automatiser le mouvement et les sensations, il est préférable de la pratiquer sur des parties sans réelle difficulté technique (pistes carrossables, sentiers réguliers et larges, etc).
Est-ce une technique essentiellement pour la course à pied ?
Non, cette technique peut être utilisée aussi bien en courant qu’en marchant. Les principes de base sont exactement les mêmes. Sur les fortes pentes il sera préférable de coupler le TAP System avec de la marche.

Les principes de base

1 -La propulsion :

C’est celle-ci qui rend le mouvement efficace et qui donne la sensation d’assistance.
Les bâtons restent tout le temps à l’oblique de manière à avoir un effet de propulsion dès le contact au sol. A ce moment-là, les pointes des bâtons devront être à la hauteur des chevilles.

Tap-system-3584 (1)
Tap-system-3585 (1)
Tap-system-3586 (1)
Tap-system-3587 (1)
Tap-system-3588 (1)

 

Dans la phase d’attaque, les mains saisissent très légèrement les bâtons avec l’aide de l’index et du majeur, de manière à garder les bâtons obliques.

Tap-system-3477

La résultante de l’appui doit se diriger vers l’avant et non pas vers le haut.

Tap-system-3460

 

La paume de la main est ouverte vers l’arrière pendant toute la propulsion afin de maintenir une résultante dans la direction où l’on souhaite avoir de l’aide, c’est à dire dans l’axe donné par les bâtons, vers l’avant.
Le gantelet ergonomique permettra une prise d’appui avec la main à plat. Cette position sera toujours plus efficace et plus confortable qu’une main enveloppant la poignée.

Tap-system-3478
Tap-system-3479
Tap-system-3480
Version 2

 

Les coudes sont en extensions et les poignées sont verrouillées afin de maintenir une propulsion vers l’avant et pour une retransmission d’énergie dans l’axe souhaité.

Tap-system-3535
Tap-system-3536
Tap-system-3537
Tap-system-3539
Tap-system-3540
Tap-system-3541

 

Une amplitude propulsive maximale du mouvement des bras est nécessaire de manière à venir en aide sur la totalité de la course des muscles extenseurs.

Tap-system-3519

 

2 -Le retour des bras :

Le retour des bras doit se faire le plus naturellement possible : ils sont tendus, relâchés et les mains sont ouvertes.
Le poids des bras, couplé à l’étirement des muscles de l’épaule (deltoïdes, pectoraux), permettra un retour rapide devant.
De plus, un meilleur relâchement des bras permettra une meilleure vascularisation pour éliminer les toxines.
Les doigts viennent se placer sur les poignées lorsque les bras passent devant. Ils sont juste là pour stabiliser les bâtons et les orienter.

Tap-system-3519 (1)
Tap-system-3520
Tap-system-3521
Tap-system-3523

 

3 -La respiration :

Afin d’être plus efficace, il est nécessaire de synchroniser son expiration et son inspiration sur le mouvement.

Expiration pendant toute la phase de propulsion (durant l’effort).
Lors de cette propulsion, l’abaissement des bras, affaisse la cage thoracique, ce qui favorise une expiration.
En effet, un gainage (contraction du train supérieur) se met en place naturellement, ce qui prédispose à expirer.

Inspiration pendant la phase de retour des bras (durant le relâchement).
Avec la pratique, le retour des bras se fera relâché, détendu.
Pendant ce retour des bras en avant, la cage thoracique aura tendance à s’ouvrir, elle sera prédisposée à l’inspiration.

Le mouvement permet une meilleure vidange pulmonaire (expiration augmentée), entrainant un meilleur remplissage lors de l’inspiration et donc une meilleure oxygénation.

Questions diverses

Et la fréquence cardiaque dans tout cela ?
Sur un même parcours et pour une même vitesse de déplacement, les pulsations seront sensiblement les mêmes. La distribution sera toujours la même, mais plutôt que d’envoyer la totalité sur les muscles du train inférieur, il y aura une partie de la distribution qui sera reportée sur le haut du corps. Erreur d’apprentissage : les sensations de moindre tétanie sur les jambes ont tendance à faire augmenter la vitesse de déplacement bien au delà des capacités physiques. Les pulsations montent alors rapidement et font aller au delà du seuil où on a l’habitude de naviguer.
Peut-on l’utiliser en parallèle avec la fréquence-amplitude ?
Oui, si vous utilisez une fréquence-amplitude en accord avec votre condition physique et si vous rajoutez en parallèle une utilisation correcte du TAP System. Votre économie n’en sera que meilleure. Vous pouvez aussi choisir d’allonger un peu votre amplitude afin d’augmenter votre vitesse de déplacement.
Y a-t-il des changements de placement lorsque l’on change d’indice de pente ?
Nous pouvons mettre en place cette technique sur des pentes très variées : du simple faux plat montant à un degré de pente très prononcé.
A un certain degré de pente, le phénomène de propulsion se transformera en une légère traction.
Les bras vont s’élever beaucoup plus haut devant, tout en gardant une orientation vers l’axe souhaité.
Lors d’un relief très prononcé, la phase de propulsion sera plus importante lors de l’attaque.
Les bâtons seront toujours orientés dans le sens du déplacement.

Envie d'apprendre sur le terrain ?

La société Sports Addiction vous propose dans tous ses stages de trail et de randonnée, l’apprentissage et le perfectionnement du Tap System.

Voir les stages Trails